Nakazono Sensei 1_edited.jpg

Nakazono Senseï

1918 - 1994

Shiatsu Traditionnel

Roland San Salvadore

1953 -2012 

 

 

   Le Shiatsu est une discipline japonaise ancestrale, fondée sur les principes énergétiques  chinois.         Ce mot signifie littéralement «pression des doigts».

 

" Pendant des millénaires, les hommes ont vécu au rythme de la nature, des cycles du jour, des saisons, des     lunes...L'énergie vitale (Qi ou Ki) qui anime toute vie connaît des variations qui peuvent déstabiliser notre équilibre

 intérieure et générer stress, tensions, douleurs, émotions..."

 

Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise, tel qu’il est énoncé dans la théorie des 5 mouvements

 "Bois, Feu, Terre, Métal, Eau" et des 12 méridiens d’acupuncture, l'énergie vitale (Qi ou ki) relie entre eux tous les organes et toutes les fonctions du corps de la personne.

 

     - Le Shiatsu consiste en des pressions rythmées des pouces, des doigts, des paumes et des coudes, le long des           Méridiens au travers desquels circule cette énergie.

     

     - En favorisant la libre circulation de l'énergie, le shiatsu aide à rétablir l'équilibre naturel entre le corps et l'esprit et         à corriger les éventuels dysfonctionnements.

 

     - Enchaînements doux et tonifiants, le Shiatsu s’inscrit dans une vision globale de l’être, réunissant le Corps               et l’Esprit.       

 

 

Au Japon, reconnu thérapie manuelle officielle depuis 1955.

En Europe, considéré comme une de huit approches complémentaires de santé, citées dans la résolution A40075/97 du parlement européen depuis mai 1997, en tant que «médecine non conventionnelle digne d’intérêt».

En France, considéré comme «un art du bien-être s’exerçant exclusivement dans le domaine de la prévention».

Le Shiatsu entre dans la catégorie des médecines traditionnelles cité par l’organisation mondiale de la santé (OMS) .

 

Le Shiatsu ne remplace en aucun cas un acte ou un traitement médical.

STAGE 2014 ETIREMENT LATERAL DU DOS_edit

«L’âme du Shiatsu est semblable à l’affection maternelle, la pression des mains fait jaillir la vie»

                                                                                                                             Toru Namikoshi